Les activités physiques qui nécessitent une coordination œil-main ou des compétences motrices complexes sont particulièrement bénéfiques pour le développement du cerveau.

Des pauses d’exercice peuvent vous aider à surmonter la fatigue mentale et le marasme de l’après-midi. Même une courte marche ou quelques sauts à l’élastique peuvent suffire à relancer votre cerveau.

Conseil n° 3 : faites le plein de sommeil

Il y a une grande différence entre la quantité de sommeil dont vous pouvez vous passer et la quantité dont vous avez besoin pour fonctionner au mieux. En réalité, plus de 95 % des adultes ont besoin de 7,5 à 9 heures de sommeil par nuit pour éviter le manque de sommeil. Même si vous ne dormez que quelques heures, cela fait une différence ! La mémoire, la créativité, la capacité à résoudre des problèmes et l’esprit critique sont tous compromis.

Mais le sommeil est essentiel à l’apprentissage et à la mémoire d’une manière encore plus fondamentale. Les recherches montrent que le sommeil est nécessaire à la consolidation de la mémoire, l’activité essentielle à la mémoire se produisant pendant les stades les plus profonds du sommeil.

Adoptez un horaire de sommeil régulier. Couchez-vous à la même heure chaque soir et levez-vous à la même heure chaque matin. Essayez de ne pas rompre votre routine, même pendant les week-ends et les vacances.

Supprimez tous les écrans pendant au moins une heure avant de vous coucher. La lumière bleue émise par les téléviseurs, les tablettes, les téléphones et les ordinateurs déclenche l’éveil et supprime les hormones telles que la mélatonine qui favorisent le sommeil.

Réduisez votre consommation de caféine. La caféine affecte les gens différemment. Certaines personnes sont très sensibles, et même le café du matin peut interférer avec le sommeil du soir. Essayez de réduire votre consommation ou de l’arrêter complètement si vous pensez qu’elle vous empêche de dormir.

Conseil n° 4 : prenez du temps pour vos amis

Lorsque vous pensez aux moyens d’améliorer la mémoire, pensez-vous à des activités « sérieuses » comme se battre avec les mots croisés du New York Times ou maîtriser la stratégie des échecs, ou bien à des passe-temps plus légers – passer du temps avec des amis ou regarder un film drôle – qui vous viennent à l’esprit ? Si vous êtes comme la plupart d’entre nous, c’est probablement le premier. Mais d’innombrables études montrent qu’une vie pleine d’amis et d’amusements comporte des avantages cognitifs.

Des relations saines : le meilleur stimulant pour le cerveau

L’être humain est un animal hautement social. Nous ne sommes pas faits pour survivre, et encore moins pour prospérer, dans l’isolement. Les relations stimulent notre cerveau. En fait, l’interaction avec d’autres personnes constitue peut-être le meilleur exercice cérébral qui soit.

Les recherches montrent que des amitiés significatives et un système de soutien solide sont essentiels non seulement pour la santé émotionnelle, mais aussi pour la santé du cerveau. Dans une étude récente de la Harvard School of Public Health, par exemple, les chercheurs ont constaté que les personnes ayant la vie sociale la plus active avaient le taux de déclin de la mémoire le plus lent.

Il existe de nombreuses façons de commencer à profiter des bienfaits de la socialisation sur le cerveau et la mémoire. Faites du bénévolat, adhérez à un club, prenez l’habitude de voir vos amis plus souvent ou contactez-les par téléphone. Et si un humain n’est pas à portée de main, ne négligez pas la valeur d’un animal de compagnie, en particulier le chien, qui est très sociable.

Conseil n° 5 : maîtrisez votre stress

Le stress est l’un des pires ennemis du cerveau. Au fil du temps, le stress chronique détruit les cellules du cerveau et endommage l’hippocampe, la région du cerveau impliquée dans la formation de nouveaux souvenirs et la récupération des anciens. Des études ont également établi un lien entre le stress et la perte de mémoire.

Conseils pour gérer le stress

Fixez des attentes réalistes (et soyez prêt à dire non !)
Faites des pauses tout au long de la journée
Exprimez vos sentiments au lieu de les refouler
Établissez un équilibre sain entre le travail et les loisirs
Concentrez-vous sur une tâche à la fois, plutôt que d’essayer de faire plusieurs choses à la fois.

Conseil n° 6 : riez

Vous avez entendu dire que le rire est le meilleur remède, et cela est vrai pour le cerveau et la mémoire, ainsi que pour le corps. Contrairement aux réactions émotionnelles, qui se limitent à des zones spécifiques du cerveau, le rire fait appel à de multiples régions dans l’ensemble du cerveau.

De plus, le fait d’écouter des blagues et de trouver des punchlines active des zones du cerveau essentielles à l’apprentissage et à la créativité.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire